L’élu local doit il être le bouc émissaire de la politique nationale?

En 2008, j ai commencé mon mandat sous le gouvernement de Droite de Nicolas Sarkozy puis j’ai continué avec le gouvernement de Gauche de François Hollande.
Dans les deux cas j’ai assumé mes responsabilités dans le cadre des missions que vous m’avez confiées dans l’action sociale, les personnes âgées,les personnes handicapées,l’enfance, les collèges,la coopération décentralisée, les PME-PMI et la défense de notre bien être dans notre canton. J’ai toujours eu pour soucis permanent d’être au plus proche des habitants et de leurs préoccupations légitimes.
J’ai conduit mon action et ma présence sur le terrain dans le respect de mes convictions Républicaines et Progressistes. Elles garantissent pour moi plus de justice sociale, d’accès à la connaissance et d’amélioration de notre  » bien vivre ensemble » dans notre environnement tourmenté.
Je vis comme vous les difficultés du moment et je refuse tout replis sur soi, personnel ou institutionnel. Ma responsabilité de Conseiller Général est de recevoir les doléances de chacun, de chercher les solutions pour répondre aux véritables souffrances qui me sont confiées et créer les conditions d actions innovantes,créatrices de ressources.
Reporter sa colère légitime sur l’Elu local que je suis, change t elle le cours de l’Histoire nationale ? Ou Souhaitez vous au contraire continuer à me témoigner votre confiance pour que nous poursuivions ensemble les actions cantonales.
Alors comme dirait ma Mère : « avant de jeter le bébé avec l’eau du bain, réfléchissons à la moins mauvaise des solutions ». Prenons le temps de nous rencontrer et rassemblons toutes les personnes de bonnes volontés pour agir ensemble au bien être de chacun.

Partager ...Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someoneShare on Google+

Laisser un commentaire