LEGISLATIVES, LE CHANGEMENT?

Nicolas Sarkozy battu à l’élection présidentielle, tant mieux pour la France qui montre au Monde que l’alternance peut se faire de façon démocratique et sereine. Les valeurs de la République et de la Laïcité grandissent la France, chef de file d’une Histoire issue des Lumiéres du XVIIIème siècle.

François Hollande a su s’imposer à tous par son combat acharné pour imposer une vision de la Gauche réaliste fondée sur la raison. Si son élection était souhaitable, j’ai l’impression que c’est une « élection de soulagement » pour les Français qui voulait coûte que coûte renvoyer le « président de l’echec ». A contrario, je ne ressens pas l’envolée d’espérance de 1981, suis-je pessimiste de nature ou la situation que laisse le prédécesseur impose-t-elle des ajustements dans les promesses électorales qui risque de briser l’élan de sympathie?

En tout état de cause, je pense que les législatives constituent un véritable enjeu pour permettre de donner au nouveau gouvernement la marge de manoeuvre nécessaire au changement de politique promis par le Président, François Hollande. 

En participant à des réunions de candidats du PS dans les Yvelines, je me rends compte de l’indispensable rassemblement autour des candidats de Gauche et de répondre aux questionnements de la population sur les grands sujets nationaux. Car comme nous l’a dit François Hollande: « les Parlementaires ne sont pas les représentants d’un territoire ou d’un parti, mais les représentants des citoyens et de la France ».

L’emploi et la relance économique sont les premiers sujets de préoccupation, puis l’enseignement, la sécurité, la santé. Quelle position ont nos candidats? Comment abordent ils ces sujets? Trop souvent, le délayage local et les réglements de compte constituent le fond de la campagne, c’est vraiment dommage! L’aspiration à représenter les Français demande de la grandeur, le choix des partis et les accords précipités ne révèlent ils pas la faiblesse des forces de conviction sur le terrain?

Une chance de voir plusieurs « tiangulaires », sur un territoire difficile comme les Yvelines, peut être une opportunité pour augmenter le nombre de représentants de Gauche à l’assemblée nationale. On sait que la notoriété des candidats et l’appui des réseaux d’amitié sont essentiels dans ces cas de figure électoral. J »espére que nos candidats au deuxiéme tours auront cette capacité de fédérer et de rassembler tous les républicains et les démocrates pour donner au Président de la République la majorité nécessaire aux changements.

Avoir voté pour François Hollande sans lui donner les moyens de mettre en oeuvre sa politique de changement serait une ineptie.

 

 

Partager ...Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someoneShare on Google+

Laisser un commentaire