SECOURS POPULAIRE – Meulan

Je suis allé à la rencontre des bénévoles du secours populaire de Meulan. Ils étaient tous là, à leur poste pour se partager le travail d’accueil et de distribution mensuelle de colis alimentaires.  Françoise, Patrice, Agnès, Jean Claude avec d’autres m’ont embauché pendant deux heures me permettant de me rendre compte de l’importance d’une action solidaire dont tous les bénéficiaires m’ont fait part de l’aide indispensable à l’équilibre budgétaire de leurs ressources.

C’est toute l’année qu’ils redistribuent les marchandises collectées à la porte des grandes surfaces. Ces collectes sont organisées 3 fois par an, la plus importante en novembre. Agnès me dit que  « les gens sont généreux ce qui permet avec les surplus de la communauté européenne de satisfaire chacun en fonction de ses besoins ».

L’attribution des colis se fait en fonction de la composition de la famille, d’un revenu maximum de 10€ par personne, déduction faite des charges du ménage (hors crédit à la consommation)

On se rend bien compte que cela représente de très petit revenu pour les 60 familles accompagnées représentant 185 personnes servies. En cas d’urgence signalée par le CCAS ou les services sociaux « on fait des colis de dépannage » dit Jean Claude, « on fait au mieux avec ce qu’on a pour ne laisser personne  au bord de la route »

J’étais aux tablettes de chocolat, confitures, gâteaux mais le colis du jour comportait également des pates, de la farine, du lait, des plats cuisinés en conserve et congelés, des desserts, des conserves de légumes, des céréales. Pour les enfants de moins d’un an, un suppléant en petits pots de légumes et de fruits ainsi que du lait en poudre enrichi.

J’ai été frappé par la discrétion et la reconnaissance des personnes accueillies qui sont dans des situations tragiques et que les circonstances de la vie ont conduit progressivement à la marginalisation. Je reste à leur écoute et je suis disponible à ma permanence pour éventuellement débloquer avec les services sociaux de l’espace territoriale une situation précaire.

Merci aux bénévoles de leur transmettre la chaleur et l’enthousiasme nécessaires pour reprendre confiance pour un retour à une vie plus normale.  Une fois n’est pas coutume, je reviendrai vous donner un coup de main.

Partager ...Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someoneShare on Google+

Laisser un commentaire