Extrême droite ou pacte Républicain ? (Aubergenville)

Lors de ma participation sur le marché de Maule à la distribution de tracts pour soutenir Kristell Lamandé, j’ai mesuré l’inquiétude de la population quant aux injustices sociales grandissantes et une peur xénophobe irrationnelle. J’entends et je comprends l’exaspération des personnes qui vivent des incivilités quotidiennes. J’entends et je comprends ceux qui éprouvent et dénoncent les injustices flagrantes. J’entends et je comprends les difficultés de prise ne charge de la dépendance qui reposent de plus en plus sur les familles. J’entends et je comprends la détresse des jeunes face au chômage et l’impression d’être une génération sacrifiée.

Je croyais que le terrible drame du Japon aurait malgré tout dépassé ce cadre et recentré les préoccupations sur la fragilité de notre environnement et l’urgence de lutter contre les injustices sociales. Pas du tout ! La preuve, les résultats du 1er tour des élections cantonales sur le canton d’Aubergenville, porte l’extrême droite en deuxième position avec plus de 24% des suffrages. Je dois admettre que les propos de la très jeune candidate du FN sur le marché face aux caméras de télévision, relatif à «l’immigration qui s’accroît, sur l’insécurité dominante et sur l’antiparlementarisme » m’ont choqué. Le débat des idées doit respecter les valeurs Républicaines de: liberté, d’égalité, de fraternité et de laïcité.

Les partis d’extrême droite établissent une inégalité entre les citoyens face à la loi (travail, habitat, allocations…) en introduisant la notion de « préférence nationale ». Ils ne peuvent pas prétendre porter les fondements de notre République. Même si le FN est plus présentable, avec un nouveau leader qui semble plus modéré, il n’en reste pas moins, comme le dit le dicton que : « l’habit ne fait pas le moine ». Quant aux partis d’extrême gauche, aucune comparaison n’est possible car ils n’ont jamais remis en cause les valeurs républicaines.

Le parti frontiste fait le lit de la xénophobie et de l’antiparlementarisme. Pour moi, le combat des idées doit rester dans la ligne de la démocratie républicaine et le discours politique doit être clair et progressiste. Les partis de gauche (PS, EELV, PG…) ont pris leurs responsabilités en appelant à voter pour le candidat républicain le mieux placé alors que le parti UMP légitime le FN par un « NI, NI » irresponsable.

Sur le canton d’Aubergenville, je félicite la campagne honnête et respectueuse de Kristell Lamandé qui a montré que le PS est la première force de gauche sur ce territoire et je n’ai aucun scrupule pour appeler à voter pour le candidat UMP au 2éme tour car je sais que ce candidat représente et défend les valeurs de la République. Mon engagement politique au parti socialiste est clair. Je ne dérogerai pas sur les Valeurs Républicaines. Un élu n’a pas des droits mais des devoirs envers les citoyens qu’ils représentent et en premier lieu celui de respecter et de promouvoir les valeurs de notre République.

Partager ...Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someoneShare on Google+

Laisser un commentaire