« Cinéma-Multiplex » zone des Chevries (Aubergenville)

 Le bon sens a présidé à la commission d’autorisation d’implantation d’un cinéma multiplex sur la Zone commerciale des Chevries à Aubergenville. Avis défavorable par 4 voies et une abstention.

 Qui a bien pu avoir cette idée pour proposer des projets commerciaux d’envergure où tout le monde s’accorde pour constater le manque de chalandise de proximité ? Pour vendre, il faut des clients, pour avoir des clients, il faut une politique de l’habitat dynamique et des transports adaptés. Je ne crois pas que les commerçants de « Family Village » me contrediront.

 La position du Conseil Général est claire. Aujourd’hui, une commune ne peut plus décider seule d’un grand projet sans l’avoir élaboré dans une politique de territoire à l’échelle de l’OIN Seine-Aval ou dans une logique d’agglomération sur un bassin de population conséquent. Ce n’est pas sur la base de 50 000 habitants qu’on peut assurer le développement d’un multiplex attractif alors que Mantes la jolie et Poissy proposent la même offre, avec en plus, des gares à proximité.

 En revanche, je pense que des cinémas à échelle humaine dans nos villes doivent avoir leur place pour dynamiser nos centre-ville et offrir un accès à tous à des prix raisonnables. Oui, la salle de cinéma d’ « Art et d’Essais » associée à une politique culturelle municipale incluant son « cinéma de quartier » ont encore leur place ! C’est, à mon avis, une question de choix politique communal. Enfin, je suis persuadé que les multiplex ne dureront qu’un temps. L’avenir est au numérique dans des salles interactives où chacun pourra choisir son programme dans des salles à taille humaine, suivant son goût ou ses intérêts.

 Les élus du territoire n’ont pas le droit d’engager des fonds publics onéreux dans des projets inadaptés à la charge des contribuables. Responsables, ils doivent avoir une vision d’un monde en mouvement, inscrit dans son temps, sur un territoire pertinent permettant un accès facilité à la population et une rentabilité assurée aux commerçants.

Partager ...Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someoneShare on Google+

Laisser un commentaire