Peut on organiser la permanence des soins sans médecin de ville?

La conférence de territoire des Yvelines réunit les associations de personnes malades, handicapées, âgées, les professionnels et les établissements de santé publics et privés ainsi que les établissements sociaux pour organiser la prise en charge de la santé et du social sur le département.

Le 20 janvier, cette conférence a été mise en place par le Directeur de l’A.R.S, Claude Evin. Les représentants de l’ouest du département avaient été privés de leur expression de vote pour la Présidence et la Vice Présidence suite à la neutralisation de l’A13 par les pompiers, leur empêchant l’accès à Versailles. La protestation de Michel VIGNIER, Conseiller général des Yvelines, contre la non représentativité de l’Ouest-Yvelines l’empêchant de fait de se présenter à la Présidence, n’avait pas été entendue par les autorités de l’Agence régionale.

Aujourd’hui, s’est tenue la deuxième réunion pour l’élection du Bureau de la conférence. Après l’annonce des résultats, les médecins libéraux non retenus par les votants et donc non représentés, sont partis en claquant la porte et en précisant qu’ils ne viendront plus à cette « mascarade de démocratie ». En effet, il est difficile de concevoir une conférence de territoire qui doit, à partir du 17 mars, élaborer un plan de permanence des soins dans les Yvelines sans les médecins libéraux autour de la table !

A titre personnel, je pense que le mode de scrutin ne permet pas une répartition équitable des acteurs autour de la table de négociation pour organiser la prise en charge des personnes fragilisées par la maladie, le handicap ou la vieillesse. Pour apporter des propositions de prise en charge de proximité et sur l’accès aux soins pour tous, il faut des professionnels volontaires et que tous les acteurs associatifs, professionnels et élus locaux, soient autour de la table de négociation. Monsieur EVIN nous a promis la « démocratie participative dans les conférences territoriales », j’aurai bien aimé y croire…

Partager ...Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someoneShare on Google+

Laisser un commentaire