« CHERS! » pompiers

Le budget du SDIS bénéficie d’ une augmentation de 5% pour l’investissement, ce qui est remarquable, là où toutes les collectivités subissent des restrictions drastiques sur toutes les lignes budgétaires. Aux communes de trouver sans discussion, les subsides nécessaires pour leur participation individuelle: CHAPET34866€, EVECQUEMONT 25876€, GAILLON sur moncient 20099€, HARDRICOURT 68603€, MEULAN en yvelines 291999€, MEZY sur seine 55009€, LES MUREAUX 1107067€, TESSANCOURT sur aubette 27937€, VAUX sur sein 138962€. Le pire est à venir avec le désengagement pour 2011 de l’Etat sur un certain nombre de financements. Pour la petite histoire, un autre sujet de scandale raconté par le Président du Conseil d’administration du SDIS: les pompiers volontaires cotisent pour leur caisse de retraite et le Département participe à ce financement. Les pompiers ne peuvent prétendre à cette reversion qu’ après 10 ans de cotisations. Or, la carrière moyenne des pompiers volontaires est inférieure à 6 ans. Aucun d’entre eux ne peut donc percevoir ses indemnités et le budget retraite dévolu aux pompiers volontaires repart dans les caisses de l’Etat. Faudra-t-il un jour fiscaliser les SDIS?

Partager ...Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someoneShare on Google+

Laisser un commentaire