ETRE A L’ECOUTE DE LA JEUNESSE

 Un collègue de l’hôpital me dit être scandaliser de voir la jeunesse  instrumentalisée par la gauche sur la reforme des retraites. Si vous avez des enfants croyez vous qu’ils soient si facilement manipulable? Je crois que le mouvement est bien plus profond et nous avons intérêt, comme adulte, à ne pas négliger la parole des jeunes  qui comme tous citoyens doivent pouvoir s’exprimer, peut-être maladroitement mais avec conviction.

Sachons être à l’écoute de cette jeunesse d’aujourd’hui qui manifeste, sa parole est légitime et elle a de sérieuses raisons de manifester. La jeunesse dans la rue c’est celle qui dès 16 ans peut signer un contrat de travail, adhérer à un syndicat professionnel, effectuer un service civique ou devenir entrepreneur. Alors notre jeunesse est mature, lui interdire de s’exprimer c’est prendre un risque de dérapage incontrôlable et l’inciter davantage à agir pour exprimer sa peur de l’avenir, du chômage, de la reforme des retraites qui la pénalisera gravement à long terme.

L’exemple que donne le gouvernement Sarkozy en confisquant la parole des Parlementaires et en ignorant les demandes légitimes des citoyens ne peut que nous inquiéter pour l’avenir de notre démocratie. C’est une véritable provocation que de vouloir les écarter en affirmant que la réforme des retraites ne les concerne pas

Pour moi je trouve plutôt rassurant que notre jeunesse nous rappelle les fondamentaux de la République dont le droit de manifester fait partie, comme celui d’être un citoyen responsable. Merci les jeunes, vous poursuivez le long combat de vos pères pour la défense des libertés, de l’égalité et de la fraternité et participez à la construction de votre avenir.

Partager ...Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someoneShare on Google+

Laisser un commentaire