QUI PEUT SE DIRE FRANCAIS ?

carte d'identité

carte d'identité

Mon grand-père a abandonné sa ferme en Italie après les tortures et les harcèlements des « chemises noires » de Mussolini. Sa petite taille ne lui a pas permis de dépasser East Island, aux Etats-Unis, d’où il doit quitter sa sœur pour revenir en Europe.

La France l’accueille. Il y travaille, y éduque ses enfants et obtient la nationalité Française. Je l’entends encore me dire : « je suis plus français que les Français car j’ai choisi de l’être et je serai toujours reconnaissant à la France pour son accueil ».

Ma mère, 86 ans, naturalisée Française, a la bonne (ou mauvaise ?) idée de demander à refaire faire sa carte d’identité.

Oh, Stupeur ! Refus de la préfecture. Elle doit prouver qu’elle est bien Française !!! Et, je ne vous dis pas le temps et les démarches pour enfin obtenir ce document dans, je peux le dire, un climat de suspicion !

Aujourd’hui, comme nombre de Français, je suis amené à me poser des questions identitaires auxquelles je n’avais jamais songé, étant né en France et ayant grandi et mené ma carrière dans ce pays. Suis-je Français ? A quelle génération faut-il remonter pour être un « vrai Français » ? ….

Les annonces du Président et du gouvernement sur l’identité française et la nationalité,ainsi que l’amalgame entre délinquance et étrangers ou roms et gens du voyage, manquent de dignité et relèvent de la bêtise pure et simple. Nous devons rester particulièrement vigilants quant à ces propos populistes qui peuvent nous emmener loin, jusqu’à des périodes obscures de notre histoire.

J’appelle mes concitoyens à lutter fermement contre ces discours et ces pratiques qu’use désormais sans complexe la droite au pouvoir pour remobiliser son électorat désappointé par la faillite de leur Président et de son gouvernement.

La France, héritière des Lumières et forte de ses valeurs républicaines, doit rester le pays des Droits de l’Homme. Je ne manquerai pas de m’exprimer, à l’occasion des prochaines élections, contre cette politique qui peut nous égarer dans des précipices xénophobes.

Partager ...Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someoneShare on Google+

Laisser un commentaire