Élections législatives, D. de VILLEPIN, vraies ou fausses rumeurs ?

Villepin

Villepin

La rentrée politique de septembre va se faire sur des mouvements sociaux et des discussions de désignations pour les élections cantonales, sénatoriales, présidentielles et législatives qui seront probablement riches en débats, actions et analyses sur notre territoire compte tenu des enjeux locaux.

Depuis le décès du Député Henry CUQ plusieurs rumeurs circulent évoquant la mise en réserve pour Dominique de VILLEPIN de la 9éme conscription avec le soutien de Jacques CHIRAC ? « (Le Monde 14 août) Serait il déjà rayé des élections présidentielles de 2012 par ses « amis politiques » pour laisser la place à l’unique candidat UMP ou es-ce l’anticipation d’une défaite ?

Si cette rumeur se confirme, elle affaiblie la crédibilité de notre Députée Sophie PRIMAS qui sur la question de ses objectifs dans le « Courrier de Mantes » du 07 juillet répond qu’elle va « essayer d’être le plus souvent possible présente aux inaugurations et aux rassemblements » sur notre circonscription.

On comprend mieux l’absence de motivation de notre Députée alors qu’il y aurait tant à dire et tant à prendre position sur les dernières séances de l’Assemblée nationale en matière de retraites, de suppression de l’Aide Personnalisé au Logement (APL) pour les parents ayant des étudiants à charge et qui seront déduits d’une demi part d’impôts, de la revalorisation de l’Allocation aux Handicapés étalée sur 6 ans, de la suppression des crédits d’impôts consentis aux propriétaires qui réalisent des travaux d’isolation thermique, de la réduction des aides à l’emploi pour les jeunes peu qualifiés, des promesses faites et non tenues aux éleveurs et agriculteurs…

Dans notre circonscription, comme partout en France, nous attendions des réformes de société ouvrant sur des débats avec nos représentants élus alors que l’action parlementaire semble se limiter à des réformes comptables qui ne répondent pas aux exigences d’équité et de mieux vivre.

Le soutien inconditionnel de notre Députée et du groupe majoritaire alourdit « la facture des restrictions » que devront assumer les classes moyennes et les plus démunis. Dans ce contexte, on comprend mieux que notre Députée n’ait plus que des promesses à faire et des cordons à couper.

Partager ...Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someoneShare on Google+

Laisser un commentaire